Policoro

A la découverte de l’Italie: eau, forêts et sites archéologiques 3

Les plages sauvages de la Basilicata

La Basilicata est une région riche en trésors encore à découvrir; au-delà des Sassi caractéristiques de Matera, il existe des plages sauvages où règne une nature intacte et où vous pouvez respirer tout le parfum du maquis méditerranéen.

Baignées par les mers Tyrrhénienne et Ionienne, les plages de la Basilicata sont un mélange parfait de nature sauvage, de paysages évocateurs, de vues à couper le souffle, de mer cristalline, d’étendues de sable fin ou de graviers mêlés de galets.

Maratea

MARATEA

Maratea est un rêve et a toujours enchanté les visiteurs qui sont frappés par ce lieu splendide surplombant la mer Tyrrhénienne.

Elle mérite bien le titre de “Perle de la Tyrrhénienne”, ; d’ailleurs déjà dans l’Antiquité les Grecs l’appelaient la “Déesse de la mer”.

La présence d’une végétation luxuriante rend ces lieux encore plus enchantés.

Les montagnes qui l’entourent sont d’un vert profond, sauvages et non contaminées et s’enfoncent dans des eaux bleues claires, créant une alternance d’entrelacs chromatiques.

Les 32 km de côte de Maratea, entre falaises et calanques, traversent toute la côte en guise de dentelles

Cala Jannita en particulier est l’une de ses plages suggestives.

Elle est également connue sous le nom de “Black Beach” pour le sable de couleur très sombre, et qui selon la lumière a tendance à noircir, du à son origine volcanique.

Cala Jannita (la “black beach”)

LES GROTTES

Au delà d ‘une mer cristalline, le paysage unique de Maratea est parsemé de plusieurs grottes marines.

La plus célèbre est certainement la Grotte de la Sciabella à cause de la légende liée à cette grotte.

On raconte que Sciabella, une femme infidèle, y rencontrait ses amants jusqu’à ce que son mari la découvre et la fasse précipiter de la petite cavité qui s’ouvre sur la côte de la grotte en la tuant pour son infidélité.

La Grotte des Merveilles , à Marina di Maratea, doit son nom à ses stalactites et stalagmites qui, comme des broderies et des dentelles, créent une atmosphère enchantée, tandis que les colonnes, avec leurs drapés de calcite, créent des décorations fantastiques.

La Grotte des Chauves-souris et du Dragon, telles des authentiques cathédrales rupestres, sont également très singulières.

POLICORO

Une autre plage à ne pas manquer, si vous prévoyez des vacances dans la Basilicata est celle de Policoro (nom actuel de l’ancienne ville grecque d’Herakleia) dans la province de Matera.

Vous profiterez de longues étendues de sable et d’une mer claire et cristalline dans un véritable paradis naturel.

De plus, cet endroit fantastique possède une caractéristique très suggestive : lorsque le soleil commence à se coucher, le sable fin de cette plage devient rose, un véritable spectacle.

Pour cette raison, cette plage est également connue sous le nom de “Plage rose de Policoro”

Il faut savoir que la relation avec la mer a des racines profondes à Policoro, car déjà au VIIIe siècle avant J.C. les colons grecs y avaient débarqué, comme il témoigne encore la présence de temples, d’agora et de nécropoles parsemées dans cette région.

Si vous voulez profiter de ce passé glorieux des lieux, rendez vous au Musée Archéologique National de Siritide, à Policoro, ou à celui de Metaponto, riches en pièces issues des fouilles archéologiques des colonies grecques de Siris-Herakleia et Metapontum.

Le Bourg de Policoro

METAPONTO

Située sur la côte ionienne, même cette petite ville doit sa renommée à la présence, dans ses alentours, des plages parmi les plus enchanteresses de toute la côte, avec des vastes zones de maquis méditerranéen et de forêts de pins.

De plus, la réserve naturelle de Bosco Pantano Metaponto est d’un intérêt extraordinaire: il s’agit d’une zone naturelle protégée depuis 1972 et parmi les plus anciennes du sud d’Italie.

Mais, Metaponto en plus de ses plages enchanteresses, offre de nombreux autres attraits pour les touristes curieux, notamment pour les amoureux d’histoire et d’art.

Effectivement, loin d’être une simple station balnéaire – encore que d’extraordinaire beauté -, elle est aussi un site archéologique de grande valeur.

Combien savent que la ville a été la « capitale » de la « Magna Grecia » ? et qu’encore aujourd’hui, dans le parc et dans le musée archéologique, elle conserve d’importantes découvertes de son passé ?

Et saviez vous que le philosophe et mathématicien Pythagore fonda son école à Metaponto et y mourut en 495 av. J.-C.?,

Le symbole de la cité grecque antique et de ce passé glorieux sont les imposantes et fascinantes « tables palatines », douze colonnes de style dorique, vestiges du temple d’Héra.

En conclusion la mer, la nature ainsi que l’archéologie et l’histoire font de Metaponto l’une des destinations les plus célèbres de la Basilicata.

Je termine cet article en sachant que, ce trop bref aperçu de la Basilicata, a du sacrifier des lieux et des informations: mon seul espoir est de vous avoir donné envie d’approfondir et d’avoir un autre regard sur cette belle région du sud d’Italie, pour trop longtemps considérée la “cendrillon” de mon Pays