A la découverte de l’Italie: eau, forêts et sites archéologiques 1:

L’Italie Invisible

Il y a encore une Italie pratiquement inexistante dans les guides touristiques, une Italie presque inconnue mais non moins authentique, des richesses infinies faites de paysages, de culture et de traditions, qui restent cachées dans leurs territoires d’origine.

Oui, en Italie il y a encore beaucoup à découvrir, mais aussi à sauvegarder.

Il suffit de penser à tout le patrimoine culturel encore caché dans les dépôts de musées et les sites archéologiques.

Même dans le domaine du tourisme vert, et peu de personnes le savent, au cours des 80 dernières années les bois présets dans le territoire italien, ont doublé en superficie.

Actuellement environ un tiers du territoire de la péninsule est couvert de bois : tout un nouveau patrimoine forestier qui peut maintenant être découvert .

Des lieux devenus visibles

Il y a aussi des lieux qui étaient presque inconnus jusqu’à il y a quelques décennies, et qui sont ensuite devenus célèbres et inclus dans les circuits touristiques. Comme l’abbaye de San Galgano en Toscane, où est conservée une épée dans la pierre.

Abbaye de Saint Galgano

Encore: un lieu quasiment invisible, comme Rocca Calascio un mystérieux château des Abruzzes, est devenu célèbre, grâce à des réalisateurs étrangers qui l’ont choisi pour tourner des films à succès, comme “Lady Hawke” avec Michelle Pfeiffer ou “Le Nom de la Rose” avec Sean Connery.

Rocca Calascio

Vers un nouveau type de tourisme

La recherche d’expériences « uniques », pas forcément liées à des destinations prisées, devient de plus en plus une tendance : ainsi s’intensifie le développement d’un type de tourisme lent et rural, le tourisme des « sentiers », des petits villages, des circuits écologiques.

Allons découvrir quelques uns de ces lieux moins visibles et qui méritent d’être mentionnés et conseillés à ceux qui se considèrent des voyageurs curieux, et non des touristes en voyage organisé.

Je vous propose trois thématiques: l’eau, les forêts, les sites archéologiques.

Pour chaque thématique je vous proposerai trois lieu: un pour le Nord, un pour le Centre et un pour le Sud de l’Italie

Premier thème: l’eau (partie 1 Le Nord d’Italie)

Curon Venosta (BZ) Trentino Alto Adige :

Le clocher de l’ancien Curon

Commençons donc notre parcours sur le thème de l’eau, avec Curon, notre star de première page :

Le village de Curon Venosta est caché par les eaux du lac Resia, dans le Tyrol du Sud. Seul le clocher reste visible.

L’histoire :

Mais voici l’histoire : cinq ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, les travaux sur un grand barrage pour la production d’énergie hydroélectrique ont été achevés. Ces travaux devaient unir deux des trois bassins naturels du col de la Resia : le lac de Resia et le Curon.

L’eau a ainsi englouti à jamais le vieux village de Curon Venosta, qui repose aujourd’hui à une profondeur de 22 mètres. De plus, les habitants ont été contraints, malgré leurs protestations, de tout abandonner: maisons, fermes, champs et routes, . Ils ont émigré non loin de là, construisant le nouveau Curon Venosta et une nouvelle vie.

Pour se souvenir du triste passé ainsi que du village submergé, il ne reste que les souvenirs des personnes âgées et, concrètement, le clocher de l’église romane de Santa Caterina d’Alessandria, datant de 1357, le seul survivant de l’explosion qui a démoli environ 160 bâtiments.

La légende veut que, les nuits d’hiver, lorsque le lac gèle et que le clocher devient même accessible à pied, les cloches se font encore entendre (pourtant elles ont été supprimées le 18 juillet 1959, avant la création du bassin artificiel).

Curon connaît un moment de gloire, grâce à la sortie sur Netflix de la série télévisée du même nom, tournée ici même, et dans laquelle le clocher est le protagoniste du mystère.

Toutefois au delà de l’aura mystérieuse de ce village fantôme au fond de l’eau , les environs de Curon sont aussi des lieux enchanteurs.

En effet, le lac est entouré de montagnes sur lesquelles grimpent divers chemins de difficulté variable. Vous pouvez faire de simples promenades à haute altitude ou des randonnées plus difficiles.

Pour conclure: Curon et ses alentour sont des lieux à ne pas négliger dans votre prochain voyage en Italie du Nord.

(à suivre)

Je veux recevoir la newsletter

pour être parmi les premier à recevoir dans ma boite mail les articles du blog et toutes les autres nouveautés de Comme un voyage

Lascia un commento